Brexit: Analyse de Robert Madelin

Evenement
mars 23
Evenement

Le 23 mars 2017, Thaima Samman a animé une discussion sur le thème du Brexit avec Robert Madelin, Directeur de la Stratégie de Fipra International et ancien Directeur général des DG SANCO (Santé) et CONNECT (Technologies) de la Commission Européenne, dans le cadre d’un petit-déjeuner organisé par la European American Chamber of Commerce.

Robert Madelin a présenté sa vision des enjeux et surtout du processus de négociations qui ne s’ouvrira formellement qu’après le déclenchement de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne (intervenu le 29 mars par le biais d’une lettre de la Première Ministre britannique Theresa May).

Négociation unique en son genre, puisque sans précédent, l’analyse du Brexit, selon Robert Madelin, nécessite de prendre en considération à la fois la volonté politique et les obligations juridiques et techniques s’imposant à chaque partie. Le premier enjeu, primordial, est la tonalité qui dominera les négociations, dérivée de l’état d’esprit dans lequel chaque partie les aborde.

A Londres, on parle plutôt d’une transition lisse vers un avenir de coopération amicale et un accord de libre-échange profond, large et ambitieux, mais la question des coûts engendrés divise. Les 27 Etats restant souhaitent à la fois assurer un fort niveau d’échanges commerciaux et éviter la détérioration des principes fondateurs de l’Union.

Selon Robert Madelin, il serait possible de négocier à la fois la sortie du Royaume-Uni et sa future relation avec l’Union Européenne, mais le délai de deux ans fixé par l’article 50 à partir de son déclenchement rend cette simultanéité difficile à tenir. Cette période ne peut être prolongée que par un accord unanime des Etats membres. Une période de transition est donc à prévoir, au cours de laquelle se tiendraient les négociations sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Retrouvez nos analyses du Brexit et de ces enjeux dans la partie « Ressources » du site.