Edito de Laurent Monjole : L'Etat et ses consultants : valeur ajoutée ou béquille?

Brève Brève

Le recours à McKinsey & Company pour construire la campagne de vaccination en France est une bonne nouvelle mais pourrait être un aveu d’impuissance.

Comme dans toutes les structures, face à un sujet nouveau, faire appel à des experts extérieurs est courant et un élément d’efficacité.

Mais il ne faudrait pas que, dans le cas présent, ce soit une reconnaissance de l’impuissance de l’Etat ! Une campagne de vaccination demande des compétences scientifiques et logistiques et surtout une coordination impeccable. L’appareil administratif est-il aujourd’hui capable de l’agilité nécessaire pour relever ce défi, ou d’autres, dans les temps et la qualité requis?

Nous n’en sommes pas sûrs mais espérons que ce deuxième épisode, après l’échec de la campagne de dépistage massif, conduise à des évolutions rapides de l’organisation de l’appareil d’Etat pour répondre aux prochaines crises et urgences sanitaires mais aussi à tous les enjeux de la modernisation de notre pays. Alors une telle mission extérieure trouverait son sens en ce qu’elle apporterait l’incrémental d’intelligence et d’innovation par le regard extérieur sur lequel tous les acteurs, publics et privés, s’appuient pour progresser.